La Réalité Spirituelle

 
 
   Il existe depuis plusieurs siècles une croyance qui laisse entendre que le « monde spirituel » se trouve essentiellement après la mort du corps et que notre séjour sur Terre n'est fondamentalement qu'une étape préparatoire à la vraie spiritualité dans l'au-delà.

   En réalité, la spiritualité qui est vécue dans l'au-delà n'est pas nécessairement plus élévée que celle vécue sur Terre ou à un autre niveau d'existence quelque part dans l'univers. Le critère le plus sûr de l'évolution spirituelle ne se trouvera jamais dans la structure subtile ou grossière de la matière où évoluent les âmes, ni dans la sorte de corps qu'elles habitent, mais plutôt et surtout dans la qualité d'éveil intérieur de ces âmes, quel que soit l'endroit de l'univers où elles vivent.

   Si on comprend bien cela, il devient évident qu'un sage vivant sur Terre dans son corps de chair connaîtra beaucoup mieux ce qu'est la spiritualité qu'une âme angoissée et sans repos, même si elle devait être libérée de son enveloppe physique et qu'elle vive dans un monde subtil de l'au-delà. Ce n'est pas l'au-delà qui assure la qualité de la spiritualité mais l'illumination de l'âme.

   Même s'il est vrai que les couches plus fines de la matière offrent davantage de liberté et de pouvoir que celles du monde composé de matière dense, on ne peut affirmer cependant que ces mondes plus subtils sont davantage spirituels.

   La croyance très populaire en un monde spirituel réservé à l'au-delà avait oublié de tenir compte de ce qu'est réellement la spiritualité telle qu'elle existe dans sa forme pure.

   Par conséquent, si quelqu'un affirme que la spiritualité existe uniquement ou principalement après la disparition du corps grossier, il faudrait que cette personne ajoute, afin de couvrir la vérité sur ce sujet, que la spiritualité existe au-delà de n'importe quel corps, qu'il soit physique, éthérique, astral, céleste ou autre.

   Bien que le degré de bonheur, de liberté et d'intelligence, ainsi que la longévité de la vie peuvent varier énormément d'un monde à un autre, la réalité spirituelle n'est pas si différente, que l'on vive sur Terre ou ailleurs dans l'au-delà.

   Cette clarification est de la plus haute importance et il est nécessaire de l'expliquer pour la comprendre clairement. Elle est d'autant plus importante si on considère que des milliards d'êtres humains, pendant de nombreux siècles, ont, sur la base de cette compréhension partielle de la spiritualité, accepté leurs souffrances terrestres comme étant la condition inévitable et souvent nécessaire pour accéder à la vraie liberté spirituelle enfin rendue possible dans « l'autre monde ». Alors qu'en réalité, la spiritualité n'y est absolument pas garantie automatiquement.

   Sur l'échelle cosmique de l'évolution, l'expérience spirituelle est répartie en degrés d'intensité selon la densité de la matière qui voile la luminosité de l'âme divine. Tant et aussi longtemps que l'âme n'a pas pris totalement conscience de sa propre nature, qui est non identifiée au corps qu'elle occupe et détachée aussi des plaisirs et des pouvoirs offerts dans n'importe quel monde, ici ou ailleurs, on peut dire que la spiritualité n'existe pas encore réellement. La spiritualité pure dépasse tout attachement à la matière. Elle est pure conscience.

   Pour illuster cela, imaginons maintenant les différentes couches de la matière, telles que représentées ci-dessous par un dégradé de lignes plus ou moins foncées et espacées. La matière la plus dense est identifiée par la lettre majuscule A. Les lettres B-C-D indiquent les innombrables strates de matière de plus en plus fines.
 
 
 
 
 

 
   Le niveau le plus subtil de la création ne contient en lui-même presque aucune matière. Il est identifié par la lettre E. La lettre T montre la dimension qui n'appartient plus au monde physique. Elle transcende toutes les couches d'existence matérielle. C'est le domaine de l'esprit pur ou de la spiritualité infinie, au-delà de toute trace de relativité ou de changement. Enfin, la lettre L représente le niveau où la création commence à se manifester en énergie et en matière. Cette ligne se situe entre le transcendant et les couches les plus fines de la matière.

   Tous ces niveaux de la matière existent simultanément et sont emboîtés les uns dans les autres, le plus subtil servant de fondement au niveau qui lui est plus dense. La physique moderne nous enseigne cela aussi. Il est dit que les particules subatomiques sont les constituants des atomes qui eux-mêmes sont regroupés en composés moléculaires lesquels forment, à partir de leur existence microscopique, le fondement de toute la matière infiniment diversifiée que l'on retrouve en surface de la vie.

   
 12-1 
 



Créer un site
Créer un site